• Le Centre de Secours Principal de Dax

     

    Le CSP de Dax

    Effectifs 2009


    30 Sapeurs Pompiers Professionnels

    50 Sapeurs Pompiers Volontaires

    10 femmes Pompiers


    Groupement Territorial


          Chef de Groupement Lieutenant/Colonel DESBIEYS

            Secrétariat Mme DESLOUS


                    Adjoint au Chef de Groupement et Chef du CSP    Capitaine PIET

                                                         Le CSP de Dax                                                                   Adjoint au Chef de Centre

                                                     Major MUCCI               

                                   


    Service Formation


    Major HERMENIER


    Service Atelier


      Lieutenant CAUSIT


    Groupement Prévention


            Chef de Groupement Lt/Colonel BARETS

            Secrétariat Mmes GODARD et CASTAIGNEDE


    Adresse Route d'Aspremont
    40100 DAX

    Téléphone 05.58.56.37.57


    Communes défendues

    Angoumé - Candresse - Dax - Mees - Narrosse - Oereluy - Rivière - Saint Pandelon - Saugnac et Cambran - Seyresse - Siest - Tercis les Bains – Yzosse


    Le CSP de Dax







     


    votre commentaire
  • LE CENTRE DE SECOURS PRINCIPAL

    Localisation du CSP de Dax

    Le choix stratégique du positionnement de la Caserne (Centre de Secours Principal de Dax) est incontestable  le  meilleur qui soit.

    Proche du centre ville, c'est aussi être très près de la population locale et de ses alentours. Proche aussi des principales routes départementales qui traversent la ville. Proche des axes plus importants comme la 4 voies de Bayonne vers Mont de Marsan et de l'autoroute A10. Proche d'usines considérées à risques dangereux. Proche de l'Adour, des Barthes de Pontonx et du circuit des grands lacs des Landes,  sans oublier les kilomètres de côte des plages landaises, qui accueille beaucoup de touristes.

     

    Les bâtiments du CSP de Dax

    Le CSP de Dax

    Les bâtiments sont dispersés sur un grand espace, les parkings sont accessibles et spacieux et facilitent les manoeuvres des véhicules qui entrent et qui sortent.


    Dans le bâtiment principal du rez de chaussée on trouve le standard avec son pupitre avec une liaLe CSP de Daxison radio, les salles de garde et de réunion, le bureau de Chef de Garde, la salle de repos et le réfectoire/cuisine.

    Le CSP de Dax

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'étage est consacré aux différents services administratifs.

    Les bureaux sont équipés de téléphones fixes et portables, d'ordinateurs fixes, d'ordinateurs  portables, d'imprimantes  et d'un photocopieur avec scanner intégré, de 2 salles de réunions équipées de tableaux avec vidéo projecteur.

    La grande remise sert de garage aux engins et à entreposer tous les matériels des pompiers, on trouve des vestiaires et sanitaires et une salle de sport, un bâtiment sert de grand atelier de réparations.

    A l'extérieur, des grands parkings et la tour de garde qui est au milieu d'une grande cour qui sert aux manoeuvres quotidiennes et l'on trouve un espace équipé de pompes à essence et de laveur automatique.


    votre commentaire
  • LIEUTENANT

    SAPEUR POMPIER PROFESSIONNEL


    Concours Externe

    Le concours se déroule en 3 étapes

    Le concours externe de Lieutenant est organisé au niveau national, et il s'en déroule un par an.

    Pour participer aux épreuves du concours, il faut :
    Être de nationalité française,
    Avoir 29 ans maximum au 1er janvier de l'année du concours (prolongations possibles),
    Se trouver en position régulière au regard du code du Service National,
    Mesurer 1,60 m,
    Satisfaire à des critères d'aptitude physique (vue, équilibre…),
    Être titulaire d'un des titres ou diplômes de niveau II ou homologués  niveau (bac +3)

    Les épreuves physiques et sportives éliminatoires non notées :
    Natation (50 m nage libre),
    Endurance cardio-respiratoire,
    Endurance musculaire abdominale,
    Endurance musculaire des membres supérieurs,
    Souplesse,
    Vitesse et coordination.

    Les épreuves écrites :
    Rédaction d'une note de synthèse à partir d'un dossier d'actualité suivie de la présentation d'une note formulant des propositions argumentées sur une question posée (coefficient 4),
    Questionnaire à Choix Multiple portant sur des questions de culture générale (problème politique, économique, culturel ou social du monde contemporain) (coefficient 2)
    Questionnaire à Réponses Ouvertes et Courtes portant sur la défense et la sécurité civiles (coefficient 1).

    L'entretien avec un jury :
    Le candidat se présente et répond aux questions du jury portant sur la personnalité, la culture générale du candidat (coefficient 4),
    Épreuve de langue vivante étrangère (Anglais, Espagnol, Allemand…) (coefficient 1).

    Les candidats ayant subi avec succès toutes les épreuves du concours sont inscrits sur une liste d'aptitude nationale pour une durée de deux ans. Ils doivent alors postuler dans les services d'incendie et de secours afin d'être recrutés. Ils sont alors employés en la qualité de stagiaires pouruneduréede18mois. Après titularisation dans le grade de Lieutenant : Capitaine (concours Interne), Commandant (examen professionnel ou ancienneté), Lieutenant Colonel et Colonel (sous certaines conditions d'âge, grade, ancienneté, fonction ou formation).

     


    votre commentaire
  • C’est mon premier jour à la caserne de Dax. Je rencontre mon Chef de Garde, le Major LABADIE, qui après les présentations me propose, avec un autre stagiaire, de rejoindre l’équipe de garde, soit 6 Sapeurs Professionnels et Volontaires. Ma première impression est un mélange de stress et de crainte, surtout entouré de pompiers en uniforme.

    8h00 Vérification du matériel

    Il faut réaliser un état des lieux de tous les véhicules présents : vérification de l’eau des cuves, de l’état des carrosseries, des clignotants, des sirènes et ensuite du niveau d’essence, puis l’engin sortira pour finir son contrôle, autour de la caserne. Systématiquement les VSAV, sont contrôlés et armés, c'est-à-dire tout l’équipement est prévu pour une autre intervention, par les équipes de nuit. Chaque pompier à un véhicule bien précis à examiner. Avec un pompier je monte dans un CCF pour me familiariser avec l’engin et pour connaître les utilités possibles. J’assiste à une manœuvre, la grande échelle avec une longueur d’échelle de 30 mètres, soit à peu prés haute de 8 étages, est déployée.

     

    9h00 Simulation d’incendie sur une voiture

    Le Chef de Garde à demander une simulation de situation. Il donne les indications et les postes de chacun : il faut 1 conducteur, qui procède aussi aux branchements des vannes, 1 à 2 lanciers, les autres hommes servent à déplier les tuyaux. Une fois tous les branchements fait c’est l’ouverture des vannes. Les 2 pompiers tiennent les lances et arrosent la plus grande surface possible pour ensuite arroser avec une mousse spéciale qui « étouffe » le feu, la mousse a pour fonction d’empêcher les vapeurs de s’enflammer, ainsi les gaz ne remontent plus évitant que le feu ne se réactive. La manœuvre terminée, les pompiers enroulent les lances et les rangent. Tout le matériel est remis a sa place dans les camions, toujours prêt à une éventuelle opération.


    10h30 Sport

    Pour le sport, chacun peut choisir sont activité. La décision est prise entre les sapeurs pompiers Le sport est facultatif mais vivement conseillé, pour entretenir au mieux sa forme physique, nécessaire à une meilleure réactivité et efficacité lors d’interventions difficiles. Salle de Musculation, Basket, Foot, passes de rugby, sont les sports principaux.

    12h00 Repas

    Toute l’équipe se retrouve au réfectoire de la caserne, les repas sont soit fournis par le Centre Hospitalier de Dax, sous forme de barquettes préparées que l’on peut réchauffer sur place. L’achat de tickets repas est de l’ordre de 3.50 euros. Certains pompiers choisissent de porter leurs repas L’équipe de garde devra prévoir ses 2 repas de la journée.

    L’Après midi


    14h00 Prise de garde en salle de garde

    Le Major LABADIE distribue les différentes fonctions pour l’après midi, les tâches communes : travaux d’intérêts généraux. Il faut entretenir les locaux comme la cuisine, le réfectoire, le foyer, les chambres, la salle de sport et la salle de garde.  Dans le cadre des travaux dans des services, le lundi le matériel du VSAV 1 est échangé avec le matériel du VSAV 2.


    15h30 Désinfection du VSAV

    J’ai assisté à la procédure de désinfection du VSAV, avec de la javel, des torchons propres et des lingettes. Le camion est nettoyé à l’intérieur minutieusement, tout le matériel d’intervention est sorti, pour être aussi désinfecté. L’extérieur est lavé à l’eau. On fait l’inventaire de l’équipement médical, on y trouve : un défibrillateur, un brancard roulant, une coquille, des bouteilles d’oxygène, du matériel de perfusion, du matériel de réanimation pour les enfants ou nourrissons, couverture chauffante et trousse de secours

    Le VSAV est destiné aux transports des victimes vers les Hôpitaux. On retrouvera tout ce matériel spécialisé dans le sac à dos pour une intervention plus rapide et efficace.


    17h00 Sport

    Une partie de l’équipe a choisi le matériel de musculation, vélos, rameur, altères, boxe….pour 1h30 de transpiration.


    19h00 Prise de garde pour la nuit

    L’équipe et le Major se réunissent une dernière fois avant le repas du soir, pour distribution les différentes fonctions pour la nuit. Le standard sera toujours en action, ils procèderont à des tours de garde, pendant que d’autres iront dormir et inversement.

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Même avec ma grande motivation, la fatigue se fait sentir mais je vais profiter pleinement de ma dernière journée. Tout en retrouvant mon dynamisme, je fais connaissance avec une nouvelle équipe et son nouveau Chef de Garde le Major REBU.

     8h30 Vérification du matériel

    Le Major nous réunit dans la remise où se trouvent tous les engins, certains sont sortis cette nuit à cause du mauvais temps, la neige est tombée toute la nuit. Les véhicules sont inspectés, mais rien de grave n’a été signalé. La tension est encore présente ce matin, cela n’a rien avoir avec les hommes entre eux, mais ils ont conscience du problème majeur que sera encore la météo des jours prochains et cela leur demande encore plus de vigilance.

    9h00  Réunion maintien des acquis

    Aujourd’hui le Chef de Garde a présenté l’utilité d’un matériel particulier et a m’a proposé de le tester. C’est un Ari, une fois équipé, j’ai pu faire le tour des bâtiments, le test m’a intéressé et m’a mis comme dans une situation d’urgence.

    L’Ari, est une bouteille d’oxygène que l’on attache sur son dos, munie d’un masque sur son visage et d’un système de branchement (tuyau d’air), pour respirer. L’air s’achemine ainsi, les consignes de respiration sont de respirer lentement. Son utilisation permet de pénétrer dans un lieu de fumée, de gaz toxique avec plus de protection….En matière de sécurité, il existe un système de montre qui permet de détecter l’immobilité du pompier, sous l’effet sonore d’un bip.

    10h30 Sport

    Aujourd’hui tous les pompiers ont choisis de faire un foot en salle.

    12h00 Repas

    Un point est fait sur la situation de la nuit et de la baisse des températures, le verglas est le principal ennemi dans ce cas. Mais la situation est maîtrisée est reste loin d’être dramatique.

    L’Après midi

    14h00 Prise de garde en salle de garde

    Une fois les consignes habituelles effectuées sur l’entretien des locaux et matériels, j’ai continué à finaliser mon rapport de stage en posant toutes les dernières questions à l’équipe de garde. J'étais curieux d'obtenir des informations sur les feux de cet été, suite à la tempête Klaus, les pompiers sont restés en alerte permanente, le temps sec et la foret ravagée ont fait que des départs de feu les ont inquiétés, même  auprès de la population, je me sentais concerné car dans mon village et tout autour, nous avons vécus des incendies.

    Mais aujourd'hui, il en était autrement et les sorties en camions se sont multipliées en raison du froid et l’effectif prévu a été demandé en grande partie sur plusieurs interventions.  J'ai compris que la météo pouvait jouer un grand rôle dans leurs vies de secouristes

    Mon stage se termine à 17h00

    J’ai remercié les pompiers présents soit une petite partie de l’équipe du jour et je leur ai proposé de partager  un goûter d’au revoir.

    Comme le veut la tradition chez les pompiers avec leurs stagiaires, le reste du goûter sera mangé par l’équipe absente pendant leur repas du soir.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires